Ma Photo

« Le 19 Novembre : Drogues et accidents en 2005 | Accueil | Effrayant: près de 40% des accidents mortels de la circulation liés au cannabis chez les moins de 27 ans ! »

15 novembre 2005

Commentaires

JEAN

LE POINT DU 17 NOVEMBRE 2005:
(Denis Demonpion)
Dans SOCIETE page 84---

"FUMER OU CONDUIRE ,IL FAUT CHOISIR"


Des experts toxicologues préviennent de la menace de la consommation du cannabis au volant où avant de prendre le volant...bien avant même.

"La conduite sous cannabis augmente le rique d'accident mortel ...responsable de centaines de morts par an,surtout chez les jeunes".

17 000 jeunes, de mois de trente ans, ont été contrôlés."Devant l'ampleur exeptionnelle prise par la consommation de cannabis" ,il convient de "renforcer" la lutte contre le phénomène et ils suggèrent qu'il soit procédé à des contrôles au bord des routes plus fréquents.
C'est sur cette base que des travaux de l'Académie Nationale de Pharmacie a , le 9 novembre ,adressé ses recommandations aux Ministères de la Santé ,des Transports et de la Justice.
Car le constat est que les principes actifs du cannabis voient leur concentration rapidement décroître.L'Académie relève qu'au bout de 3 heures "on ne retrouve quasiment plus de dérivés actifs du cannabis dans le sang,ALORS QUE DU THC (molécule du cannabis)EST ENCORE DETECTABLE DANS LE CERVEAU".
Elle propose de réduire de moitié ( de 1 ng/ml à 0,5 ng/ml )le seuil minimum détectable et pénalisable par la loi.

Pourquoi la MILDT ne communique-t-elle pas urgemment et puissamment sur ce sujet?

Conclusion :

Beaucoup plus d'accidents de la route,que ne l'ont comptablisés les statistiques ,sont ,en realité, dus à la consommation de cannabis.

La campagne médiatique volontaireemnt trés ambigue des conclusions du rapport SAM - OFDT, orchestrée par des journaux tels que LIBERATION,qui consistait à vouloir masquer le fléau du cannabis, comparativement à celui de l'alccol ,était donc intellectuellement malhonnête.

D'autres avaient tenté ,en leurs temps(voir rapport ROQUES), de minimiser l'impact et la gravité du cannabis en cherchant déjà à le comparer à l'alcool ...et au tabac ,voire au café.
Il fallait ,disaient ils, ne pas diaboliser et s'exiter sur le sujet du cannabis et qu'il était convenable de laisser les chercheurs ...chercher.
(Pr ROQUES sur le site "les drogues" CITE DE SCIENCES -Leur point de vue)

C'est donc d'autres chercheurs qu'eux, qui ont trouvé et qui essaient , grâce aux leçons à tirer de vraies découvertes,de réparer les dégâts causés par ces incompétences, j'espére passées.

GRAND MERCI à ces vrais scientifiques et chercheurs compétents qui , grâce à leurs travaux de haut niveau international,sauveront beaucoup de vies et sauvegarderont la Liberté des Hommes.

Merci également à la compétence du CNID et à ses membres actifs
et courageux.

...Et pendant ce temps là le Pr ROQUES continue à chercher

Pierre.-Chancellerie et Conseil Supériet de la Magistrature

Le Monde du vendredi 19 MAI:Article de Nathalie Guibert.

"LA CHANCELLERIE VEUT PROMOUVOIR UNE JUGE CONTROVERSEE"

La Vice-Présidente chargée de l'instruction au Tribunal de Grasse avait montré des relations et des appuis plus ou moins ambiguës.

Accusée par un truand de consommer de la cocaïne,le juge Renard,lui même radié de la magistrature pour consultation de casier judiciaire à usage de sa loge maçonnique,avait provoqué le disparition,dans le dossier d'instruction,d'écoutes téléphoniques qui établissaient des liens d'amitiés entre la principale cliente d'un vendeur de cocaïne et cette même juge controversée...sans suite.

Accusée "de consommation de stupéfiants aux cours de parties fines",aucun élément objectif ne permettait d'établir la réalité de ces affirmations,il était cependant établi une liaison "notoire" avec un gérant de bar condamné pour cession de stupéfiants et entendu comme témoin au cabinet même de la juge pour une affaire de mort supecte...sans suite.

Mais ce n'est pas,non plus, ses liens avec un commissaire de police qui dégradait des biens à l'occasion de perquisitions sans doute trop musclées,qui empêchait la Chancellerie,après enquête de la l'IGSJ (inspection générale des services judiciaires de la justice) qui déclarait ces incidents sans fondements ni conséquences,de promouvoir cette magistrate à la Cour d'Appel de Nîmes.

Tel n'a pas était l'avis du CSM qui n'a pas était d'accord avec cette analyse:
"Selon une source interne :La Chancellerie tente d'appliquer la "gestion épiscopale" qui consiste à déplacer d'un tribunal à l'autre les magistrats qui posent problème"
Ce qui n'est pas du goût des plus hautes instances de la justice française.


Ni l'"évêque" ni le franc-maçon n'ont gagné dans cette affaire ( mais était-ce bien 2 personnes différents?)et la JUSTICE IMMANENTE l'a ,comme d'habitude emporté.

Des actions du CNID et de sa volonté résulteront naturellement le Droit et la Justice avec l'aide de tous les gens de bonne volonté et intelligents.

Pharmaceutiques

Article tres interessant et instructif. Merci pour cette information, je ne savais pas ce

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

juin 2015

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          

Liens