Ma Photo

« LE NOUVEL ECHEC DE LA MILDT | Accueil | CANNABIS:LA VERITE »

10 juillet 2007

Commentaires

Pierre -Entendu sur FRANCE INTER ce 10/07/07 à19h --

Après que le rapport de l'OFDT nous apprenne que le cannabis était banalisé dans les collèges et les lycées,on nous annonce tout de go que le résultat au bac à battu tous les records du nombre de reçus.Le journaliste avait bien fait préceder son commentaire par cette information:
"On ne peut pas dire que le cannabis gêne pour réussir ses études"
Qui on? La MILDT?l'OFDT?
La désinformation continue de plus belle!

Pierre ---Julie Emilie Adès ne veut pas déplaire à ses patrons -

Julie Emilie ADES la porte parole de l'OFDT indique,dans une note préalable au rapport"Cannabis,données essentielles",des chiffres de 2005 sur les dépistages positifs aux stupéfiants au volant des véhicules:

------2005

21 000 Dépistages
5 000 Effractions
dont 900 avec alcool

Elle ne parle pas de 2006?

------2006
20 900 Dépistages (moins 0,6%)
9 000 Effractions (+12%)
Dont 1 212 avec alcool(+31%)

Ces chiffres ne sont vraiment pas à l'honneur de ses patrons.

Alors plutôt que de déplaire, sous-informez Mme Ades.

Pierre ---Julie Emilie Adès ne veut pas déplaire à ses patrons -
Maurice -Ce qui se passe réellement -

On nous annonce par voix officielles que la conso de cannabis chez les jeunes stagneraient,voire baisserait légèrement depuis 2002.

--La première campagne de janvier- février 2002 intitulée"Pour savoir où vous,vous en êtes" commençait à poser le problème des risques de dépendance.
Trop "discrète" elle n'eût aucun effet.Son titre lui même transpirait la politique catastophique de Réduction de Risques.
Mais il commencait dans l'esprit des jeunes,à ne pas être bien vu de consommer trop,ni trop tôt:Il n'est plus chic de dire qu'on fumait un joint.(vers les adultes)

--A l'occasion des enquêtes sur la conso de jeunes ,ces derniers interrogés ne répondaient plus aussi spontanemment aux questions sur leur mode de consommation.
La seconde campagne mars 2005(trois ans après!)qui s'adressait au parentset qui réduisait encore l'aura qu'avait le cannabis et on commencait timidement à parler des inconvénients pour le fameux "usage nocif".
Les jeunes interrogés répondaient spontanement aux questions pour se mettre en situation d'usage non nocif.(même si en réalité ils été déjà largement dépendants)

La réponse devenait conformiste et non plus aussi sincére que du temps de la politique de Nicole Maëstrachi:

--"Drogues:Savoir plus pour risquer moins"où là on pouvait tout se dire puisqu'on savait plus que le parents et donc qu'on ne risquait rien.

Les enfant sentent que le "vent tourne" écoutent et entendent les nouvelles découvertes et informations scientifiques sur les risques,voient leurs aînés en difficulté,déclarent spontanemment moins de conso.

En réalité la conso augmente:
Le cannabis se développe en auto culture,en flux de produits illicites (augmentation du volume des prises en valeur totale et en prises délictuelles au cours des transports)en mode d'usage (de + en + de jeunes utilisent les bangs ou pipes)sur la route les positifs préventifs ou les positifs après accidents explosent: +30% et les 230 mortels stups en 2003 passent à 560 en 2006 montrant une augmentation énorme.

Bref on continue à nous bercer de paroles et on évite de nous parler des faits.

Heureusement que certains bons journalistes ont su bien enquêter et donner de bonnes informations.

Simon - Le choc -

Comment alors qu'en Grande-Bretagne,un journal comme "The Indépendant" a le courage intellectuel de se remettre en cause,en ce qui concerne la dangerosité du cannabis,en France,le président de la MILDT Didier Jayle,par ailleurs soit-disant médecin, se permet-il de parler "d"usage dur de drogue douce" dans un journal télévisé à 13 heures?

France 2 aurait dû immédiatement faire une rectification.

Nous voyons là les limites de la compétence d'un des responsables de la lutte contre la drogue en France et sans doute aussi de son entourage.

Nous comprenons mieux pourquoi la France est un des rares pays d'Europe où certaines banlieues gangrènées par la trafic de drogue s'efflamment en été. et notre pays être en tête des jeunes les plus consommateurs de drogue dans le Monde,contrairemnt aux dénégations de l'incompétent Dr.Jayle.

Et surtout ne jetons pas la pierre aux pauvres habitants des banlieues qui subissent cette mafia.
Soyons plus sévères avec les acheteurs des quartiers "chics".
C'est eux qui financent ce fléau avec leur invention perverse dela notion d'usage non nocif de drogue douce.

900 millions d'euros de dépenses en coût social:on ne peut pas dire que ça n'est pas nocif pour la nation!

Informez les parents:
Qu'ils prennent leurs responsabilités.

Marie

J'aimerais dire aux jeunes de faire très attention aux drogues. il y a beaucoup d'accidents de voiture en ce moment, avec plus de 563 morts par an.

Alors n'achetez pas ça, ça rend bête, c'est un danger pour votre vie. Regardez ce que veut dire " sheat " en Anglais... et vous comprendrez peut être, j'espère.

Michel -La revue de presse de la MILDT se moque du monde -

Etrange revue de presse de la MILDT qui transcit le mépris que les dirigeants de cette mission ont pour leurs objectifs.
Elle parle de la dépendance des cadres à leur travail pendant les vacances.
Les déclarations du Pr.Michel Joyeux sont très intéressantes sur ce sujet psychologique.

Mais franchement,c'est quand même se moquer du monde que de traiter de ce sujet,issu d'un article au demeurant très complet du PARISIEN,dans un revue de presse sur la drogue.

La MILDT poursuit volontairement une confusion et une incohérence complète sur le sujet de la drogue.

Pendant ce temps là,au moins 3 jeunes fumeurs de cannabis se tuent tous les jours sur les route de France.
Mais pour la MILDT il vaut mieux effectivement parler d'autres choses.

Bat

Vous ne savez même pas de quoi vous parler... Renseignez vous avant d'affirmer qu'il y a plus de 500 morts par an sur les routes: ceci n'est que de la propagande : les tests qui sont fait à la suite d'accidents mortels _ ainsi que les tests salivaires pratiqués tous les jours_ ne permettent pas de vérifier si la personne suspectée était sous l'emprise du THC à ce moment là, car le principe actif de cette substance ne reste que quelques heures dans le corps humain tandis que les métabolites _la partie non-active du THC_ peuvent rester jusqu'à 27 jours dans le corps humain, faussant ainsi tous les résultats...Pour en savoir plus sur les effets du cannabis sur la conduite, le rapport du sénat canadien est très complet :
http://www.parl.gc.ca/37/1/parlbus/commbus/senate/com-f/ille-f/rep-f/repfinalvol1part4-f.htm

Pierre  -Réponse à Bat ....respectueusement -

Pour infomer Bat du bien fondé de la loi qui a été votée après avoir reçu des avis autres que ceux du Pr.Got et autres conseillers "scientifiques" de la MILDT tel que que ceux de Jean Pol Tassin,

10 experts judiciaires en toxicologie écrivaient déjà en octobre 2002:
1- Dire que "le lien entre accidents de la route et consommation de cannabis n'est pas clairement établi" est une contre-vérité.
De nombreuses études à l'étranger(Allemagne,Pays Scandinaves,Etats-Unis)ont démontré ce lien depuis 10 ans.

Une étude française multicentrique entre 2000 et 2001,a révélé que lorsque les conducteurs de moins de 27ans avaient consommé du cannabis,la fréquence des accidents était multiplié par 2,5 (Malgré aussi tout ce que peut prétendre le rapport SAM-OFDT).Dans cette tranche d'âge en effet,plus de 20% des conducteurs impliqués dans un accident corporel avaient du THC dans (principe actif hallucinogène du cannabis).L'étude avait porté sur des analyses de sang pratiqués chez 900 conducteurs et 900 sujets témoins,les dosages étant réalisés dans le sang avec méthodologie les plus performantes en 2001.

Depuis octobre 2001,les résultats concernant les conducteurs impliqués dans un accident mortel(suite à l'applicationde la loi Gayssot)confirment celà sur plus de 2000 cas selon les régions,12 à 17% des conducteurs tous âges confondus étaient sous l'influence du cannabis au moment de l'accident,et plus de 20% chez les moins de 27 ans.

Les connaissances sur les effets du cannabis(notamment les risques de relargages qui ne doivent pas être sous-estimés surtout s'agissant des modes consommation des cohortes récentes des jeunes de 18 ans),les tests en situation réelle,doivent également être pris en compte.

2-Dire qu'"il est nécessaire d'attendre d'avoir établi un seuil de concentration sanguine" est un non-sens au plan scientifique.

Contrairement à l'alcool,qui réduit sa concentration en fonction du temps passé (sauf pour les alcooliques chroniques),le cannabis n'a pas un seul principe actif mais deux:
-le delta-9 tétrahydrocannabinol(THC) et
-le 11-hydroxy delta-9 tétrahydrocannabinol (11-OH THC),dont les proportions respectives dans le sang sont fonctions du mode de consommation.
Par exemple,lorsque le cannabis est consommé par ingestion,c'est le 11-HO THC qui prédomine:ces consommateurs ne seraient donc pas sanctionnables?

Pour le THC,la concentration sanguine augmente très rapidement après inhalation.Etant très lipophile (attiré par les graisses),il quitte très rapidement le sang pour se distribuer dans le cerveau (cellules CB1,CB2,où il agit au niveau des neuromédiateurs.L'évolution de la concentration sanguine est alors l'inverse de celle des effets chez le consommateur,qui atteignent leur maximum au moment où les concentrations sanguines sont devenues très basses.
(CETTE HYPOTHESE A ETE VERIFIEE PAR L'EXPERIENCE CLINIQUE SUR 10 CAS(Mura Anal Toxicol 2005)
THC:Concentration/sang versus cerveau.Où l'on rencontre des cas alors que la trace est inférieure à 0,2 ng/ml dans le sang,des concentrations de THC sont révélées à 2,2 ng/g dans le cerveau parfois jusqu'à 30 ng/g !!!!)

Les risques de concentrations de THC dans le cerveau sont donc largement sous-estimées par le tests sanguins.
Le principe de précaution pour la sécurité routière devraient donc être dans ce cadre appliqué avec énormement de rigueur!)

En raison de tous ces éléments,vouloir déterminer un seuil sanguin de dangerosité au volant,dans le quatum et dans le temps,c'est méconnaître les propriétés toxicocinétiques de ce produit,le cannabis.

De ce fait ,tous les experts judiciaires en toxicologie admettent que la seule présence de THC et/ou de 11-OH THC dans le sang permet d'estimer (au plus bas)que le sujet était sous influence du cannabis au moment du prélèvement.

La mise en oeuvre des tests salivaires permettra de démultiplier les contrôles au bord des routes et cette action,à la fois préventive et surtout dissuasive permettra de sauver encore beaucoup de vies.

Merci au toxicos de comprendre que nous voulons sauver des vies et par ailleurs,les libérer de leur dépendance qui les prive d'ojectivité.

Bat

Cela fait deux fois que l'on me bloque ma réponse à Pierre (mes réponses seraient soi-disant des SPAM) je quitte donc ce site sans intérêt puisque dépourvu d'objectivité... comme les "toxicos" hein Pierrot...!!!

Michel -Revue de presse de la MILDT:Les cancans continuent-:

La revue de presse de la MILDT:
Toujours aussi inintéressante.

Par contre les médias allemands suspendent leur retransmision du Tour de France.(Voir le MONDE)

La coupe est pleine.

Ca vient....Ca vient!

Bat

http://www.parl.gc.ca/37/1/parlbus/commbus/senate/com-f/ille-f/rep-f/repfinalvol1part4-f.htm

Bat

http://www.parl.gc.ca/37/1/parlbus/commbus/senate/com-f/ille-f/rep-f/repfinalvol1part4-f.htm

Bat

http://www.parl.gc.ca/37/1/parlbus/commbus/senate/com-f/ille-f/rep-f/repfinalvol1part4-f.htm

Michel -Suite -

Il s'agit,j'avais oubié de le préciser,du dopage bien sûr et du ras-le-bol des sponsors,journalites sportifs,et vrais sportifs eux-même.
Les chaînes allemandes arrêtent de diffuser sur le TOUR DE FRANCE.

RAS LE BOL!!

Pierre à Bat

Désolé Bat.

Très sincérement je recontacte pour donner 2 définitions sur le mal que subissent les toxicos:
Exemple un gros fumer qui sait qu'il est entrain de crever(médecin de surcroît) et qui me dit :"J'ai pas envie d'arrêter ...tout simplement"

Il vient de visiter son patient qui s'étouffe à cause d'un cancer du poumon provoqué par la clôpe et qu'il a lui même parfaitement diagnostiqué.

Ce médecin est intellectuellement compétent (heureux de vivre et absolument pas suicidaire)pour comprendre qu'il va mourir et qu'il peut encore se sauver.
Mais il ne veut pas arrêter,il intellectualise son refus ou il obère sa réflexion sur le sujet.

Il est atteint d'ANOSOGNOSIE .

AGNOSIE:

Trouble de la reconnaissance des informations sensorielles dû à une lésion localisée du cortex cérébral,sans atteinte des perceptions élémentaires
(cécité psychique)

ANOSOGNOSIE:
Méconnaissance par un malade de l'affection dont il est atteint alors que celui-ci apparaît de façon évidente.
Plus précisemment en neuropsycho et en psychia,ce terme dénote une attitude d'un patient qui ne peut absolument pas reconnaître les troubles dont il est atteint.


Michel -Revue de presse de la MILDT toujours stupéfiant -

Après avoir rappelé que l'interruption de commerce de haschisch dans l'île espagnole de CEUTA,entraînait l'appauvrissement de ses habitants.....heureusement que quelques un d'entre eux ont pu,entre temps,se construire des maisons de milliardaires...et des risques de développement des thèses d'Al Qaïda.

Faut-il continuer à consommer du cannabis pour sauver la Paix dans le Monde?.

Les cancans continuent avec le fils d'AL Gore.et surtout le dopage dans le Tour de France.

Au fait?La MILDT est interministèrielle et donc rattachée au ministère de l'ex-Jeunesse et Sports.

Qu'a-t-elle fait en prévention contre le dopage depuis ces années et ces années?...

Rien!

Michel -Revue de persse de MILDT le scandale -

La revue de presse de la MILDT est toujours aussi minable.

Elle rapporte que la principale raison des accidents mortels de la route n'est plus la vitesse mais l'alcool,évitant ainsi de parler du cannabis.

1072 morts pour raison alcool contre 563 à cause du cannabis en 2006,souvent d'ailleurs les deux produits mélangés.
Pourquoi "oublier" ainsi de parler du cannbis?

Il est vrai que le professeur Jean Philippe Parquet président del'OFDT membre de la MILDT (lest vice présidence et présidence croisées de ces organismes avec Didier Jayle sont d'ailleurs la preuved ecett consanguinité)
déclarait dans les colonnes de LIBERATION cette semaine que de consommer du cannabis au volant incitait plutôt à la prudence.

Le ton est donné!!
Tout le monde au garde-à-vous et sur le front de la défense de l'usage "non nocif" du cannabis.

Foutaise foutaises et refoutaises.

En attendant les jeunes français se tuent et tuent sur les routes

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

juin 2015

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          

Liens